Brooms up du match France-Catalognea
Photo: Ajantha Abey Quidditch Photography

À quel point le quidditch est-il réellement inclusif ?

Article original traduit de l’anglais par Tess Harmand-Julian pour la FQF.
Note : cet article est originellement paru sur un site web allemand et parle donc de la situation du quidditch en Allemagne; cependant celle-ci est comparable sur de nombreux points à la situation française, c’est pourquoi ils nous a paru pertinent de le relayer et le traduire.

Le Quidditch n’est pas aussi inclusif qu’il n’y prétend généralement. Bien que ce constat en fasse sourciller plus d’un.e, un regard plus attentif nous laisse avec un résultat: le Quidditch, dans de nombreux domaines n’est pas inclusif du tout.

Le premier sujet est quasiment gravé dans le sport et vient immédiatement en tête: l’inclusivité des genres. La communauté Quidditch se targue de laisser des personnes de tous les genres jouer de manière égale sur le terrain. Dans ce cas/ici, “tous les genres” signifie en particulier “plus de deux” et désigne/suppose une reconnaissance des identités non-binaires autres que homme ou femme. Toutes les personnes inspirantes qui travaillent sans relâche pour plus d’inclusivité dans la communauté, rendent le monde meilleur, lentement mais sûrement. Pour autant, le Quidditch apporte une contribution indispensable à la société, qu’il ne s’agirait pas de minimiser. Les cas comme la Pologne, où de plus en plus de régions créent des “LGBT+ free zones” (= zones “sans idéologie LGBT+”) montrent à quel point il est nécessaire d’agir aujourd’hui. 

Joueuse française plaquant un poursuiveuse Norvegien
Photo : Agathe Bastide

La règle de genre a-t-elle besoin d’évoluer ? 

Dans la lutte pour l’égalité des droits entre les genres, le Quidditch est un pionnier. Car dans ce sport, tous les genres ne sont pas seulement acceptés, mais la diversité des genres est une nécessité pour chaque équipe. La règle du genre stipule qu’à tout moment pendant un match, un maximum de quatre personnes du même genre peuvent être sur le terrain. Le Quidditch se jouant à six joueur.euse.s (puis sept à partir de la 18ème minute), les équipes doivent donc avoir des genres différents dans leur rosters. De cette manière/ainsi, la diversité est assurée.

Malheureusement, c’est là que les problèmes commencent. Alors qu’au cours des dernières années (au moins en Allemagne), de nombreuses équipes ont joué 50-50 avec trois joueurs de genre masculins et trois de joueuses de genre féminins ou parfois même avec une majorité de femmes, les tendances récentes montrent le contraire. La plupart des équipes compétitives jouent avec quatre hommes sur le terrain et quatre hommes dans toutes situations. Grâce à la règle du genre, deux femmes et / ou non-binaires peuvent toujours être sur le terrain, mais souvent ces individus se retrouvent rétrogradés en observateurs. Cela dit, de forts contre-exemples existent et montrent comment les joueur.euse.s non hommes jouent un rôle vital dans leurs équipes et dominent les matchs. Un exemple européen concret: les  METU Unicorns de Turquie. Avec leur puissance incontestable, leurs joueuses ont épaté tout le monde lors de la récente Coupe d’Europe des clubs de Quidditch. Pourtant, ce sont des exemples comme celui-ci qui mettent en lumière la vérité autrement décourageante.

Batteuse française volant un cognard à un batteur turc
Photo : Agathe Bastide

Nous perdons nos joueuses

Il y a une raison pour laquelle la Coupe d’Europe des clubs précédemment mentionnée a entraîné une discussion qui a donné naissance au slogan “Faites jouer les femmes ou perdez les” (Play your females or lose your females). À cet égard, le développement allemand est préoccupant. Certain.e.s pourraient même dire que nous perdons déjà nos joueuses. Et si vous regardez les meilleures équipes d’Allemagne et qui vient à leurs entraînements, beaucoup d’entre elles prouvent cette affirmation exacte. Les hommes viennent aux entraînements, tout le monde ne le fait pas (autant). À titre d’exemple, l’auteur de ce texte a examiné sa propre équipe, les Berlin Bluecaps. Il a analysé leurs formations au cours des derniers mois et a regardé qui venait à quelle fréquence. Les résultats: Habituellement, les deux tiers sont des hommes et un tiers des non-hommes. Souvent, le déséquilibre était encore plus marqué.

Si cette évolution vous surprend, il y a une explication facile. Pourquoi les joueur.euse.s non-hommes s’entraîneraient-ils/elles s’ils/si elles ne jouaient pas des matchs et des postes importants? La motivation disparaît. Heureusement, les joueur.euse.s ont réagi et fait une demande écrite qui sera tranchée lors de la prochaine réunion plénière de la DQB (Association du Quidditch Allemand). Leur demande est de changer la règle du genre, afin que quatre personnes du même genre ne puissent plus jouer en même temps sur le terrain. Au lieu de cela, un maximum de trois est censé être établi. Même si cette demande a ses inconvénients et doit être longuement discutée, sa mise en œuvre représenterait un jalon fort indiquant la direction que prend Quidditch allemand. Car en effet,  à l’heure actuelle, de plus en plus de gens voient que le Quidditch n’est pas toujours aussi inclusif que nous le souhaitons.

Batteuse française plaquant un batteur slovène
Photo : Agathe Bastide

La majorité possède un passeport allemand

Comment la diversité a-t-elle été gérée dans d’autres domaines? Ici aussi, nous constatons des manques. En s’intéressant aux grands tournois allemands, on constate que la plupart des gens sont blancs. Les statistiques, reprises des Berlin Bluecaps, confirment cette observation: sur 52 membres, 44 possèdent un passeport allemand. Compte tenu de la diversité d’une métropole telle que Berlin, ce résultat est encore plus étonnant*. Le Quidditch n’inclut-il pas les immigrants ou les personnes issues de l’immigration?

Parlons également d’argent un instant. Le Quidditch est-il un sport pour la classe haute et moyenne? Ou plus provocateur: est-ce un sport trop cher pour les plus pauvres? L’accusation d’être exclusif à cet égard est un peu dure, en particulier concernant Quidditch allemand. Depuis des années, des gymnases ont été mis à la disposition de tou.te.s en tant qu’hébergement lors de tournois à des prix très bas. Pourtant, l’argent reste un problème. Les frais de tournoi ont augmenté régulièrement tandis que d’autres coûts sont restés fixes, tels que les déplacements aux tournois, matchs de ligue. Ceux-ci se déroulent souvent à des centaines de kilomètres. La saison dernière, les Berlin Bluecaps n’avaient pas de tournoi ou de journée de ligue, en dehors de ceux qu’ils avaient organisés, à moins d’une centaine de kilomètres. Le plus proche était celui de Halle-sur-Saale qui était à 169 km en voiture.

Batteuse française volant un cognard turc par derrière discrètement
Photo : Agathe Bastide

Un salaire mensuel dépensé dans les déplacements Quidditch

Là encore, conduire n’est pas la façon la plus écologique de voyager. Si, pour cette raison, les déplacements en voiture/minibus doivent être remplacés par un voyage en train, vous pouvez être malchanceux et payer un montant à trois chiffres pour un voyage aller-retour. En comptant cette somme pour plusieurs jours de ligue, deux ou trois tournois et peut-être des tournois fantasy supplémentaires, vous pouvez estimer payer l’équivalent d’un salaire mensuel moyen chaque année uniquement sur les frais de déplacements. D’autres sports comme le handball n’ont pas ce problème car les clubs sont nombreux. Il vous suffit de «voyager» dans le quartier ou la ville voisine.

Des expériences similaires concernant l’argent ont été faites lors de la discussion par rapport aux cartes à échanger lors d’EQC. Bien qu’il faille souligner que ce n’était la faute de personne directement, la situation financière est un autre facteur qui peut être résumé de cette manière: le Quidditch n’est pas très inclusif pour quiconque a un budget plus serré.

Poursuiveuse française
Photo : Ajantha Abey Quidditch Photography

Le développement  pourrait résoudre plusieurs problèmes

Le dernier sujet à aborder est l’éducation. Le Quidditch est-il réservé aux étudiants? Pour répondre à cette interrogation, il n’y a pas vraiment de chiffres disponibles, mais certaines observations attirent toujours l’attention. De nombreuses équipes font ou faisaient partie de cursus universitaires sportifs et ciblent donc les étudiants comme principal public de recrutement. Et ce pourrait être juste une intuition, mais au moins 90% des joueur.euse.s de Quidditch n’ont-ils pas un diplôme ou n’y travaillent-ils pas?

Certaines personnes n’ont pas connu le Quidditch dans leur université d’origine. Elles ont commencé le sport lors d’un semestre à l’étranger. En règle générale, supposons qu’un.e apprenti.e en coiffure ne se rende pas à l’étranger pour ses études ou ne participe pas à des programmes sportifs universitaires. Par conséquent, ils/elles ont beaucoup moins de chance de s’impliquer dans le merveilleux sport qu’est le Quidditch. Le Quidditch n’est donc pas vraiment inclusif dans ce domaine non plus.

Mais cette conclusion pourrait également être la plus grande chance pour le Quidditch de devenir plus inclusif. Les problèmes pourraient être résolus en contactant des non-étudiant.e.s qui, jusqu’à présent, ne sont pas entré.e.s en contact avec le sport. Cela diversifierait le monde du Quidditch en faisant venir des personnes extérieures aux universités ou écoles. Cependant, l’enjeu est bien plus grand : plus de personnes signifie également plus d’équipes, ce qui signifie à son tour moins de déplacements et des coûts plus faibles (qui n’aimerait pas la création d’une éventuelle ligue de Berlin). Enfin, parmi les nouvelles recrues, il pourrait y avoir de nombreux.euses joueur.euse.s non-hommes pour équilibrer à nouveau le ratio des genres. Et c’est quelque chose à souhaiter pour ce merveilleux sport.

Photo : Ajantha Abey Quidditch Photography

___________________________________

*Note adressée aux lecteur.rices.s: Le raccourci qui est fait entre “la plupart des gens [qui] sont blancs” et le fait que la majorité des joueur.euse.s de quidditch “possède un passeport allemand” dans cette partie de l’article peut être mal interprété voire choquer. Pour que cette traduction en français soit le plus fidèle possible à la version en anglais de l’article qui a été partagée sur la page Quidditch Europe, cet extrait a été conservé. Nous tenions cependant à dire que le lien qui est fait tel qu’exprimé dans l’article nous paraissait maladroit. 

Défiler vers le haut