Crédits photo: Claire Purslow Quidditch Photography https://www.facebook.com/cpquidditchphotography/
Crédits photo: Claire Purslow Quidditch Photography https://www.facebook.com/cpquidditchphotography/

L’équipe de France médaillée d’argent à la Coupe d’Europe

Le week-end du 8 au 9 juillet 2017 avait lieu à Oslo la seconde édition des European Games, la Coupe d’Europe des nations du quidditch. Quinze équipes représentaient différentes nations dans lesquelles le quidditch est pratiqué et plus ou moins développé. Le classement final est le suivant  :

1) Royaume-Uni
2) France
3) Norvège
4) Belgique
5) Allemagne
6) Turquie
7) Autriche
8) Italie
9) Espagne
10) Catalogne
11) Pologne
12) Slovaquie
13) Pologne
14) Irlande
15) Suède

Le samedi, les équipes ont affronté les autres concurrents de leurs groupes de niveaux respectifs, permettant ainsi un premier classement et des matchs équilibrés.

Le tableau des poules du premier jour. Source: https://docs.google.com/spreadsheets/d/1RSDa07Y_jKsDTpYEco5RT7jIlDJo_rihQxadjvtif2U/edit#gid=2079127356
Le tableau des poules du premier jour. Source: https://docs.google.com/spreadsheets/d/1RSDa07Y_jKsDTpYEco5RT7jIlDJo_rihQxadjvtif2U/edit#gid=2079127356

Ce classement a servi à placer les différentes nations dans l’arbre à élimination directe suivant  :

L'arbre de tournoi principal du jour 2 Source: https://docs.google.com/spreadsheets/d/1RSDa07Y_jKsDTpYEco5RT7jIlDJo_rihQxadjvtif2U/edit#gid=2079127356
L’arbre de tournoi principal du jour 2 Source: https://docs.google.com/spreadsheets/d/1RSDa07Y_jKsDTpYEco5RT7jIlDJo_rihQxadjvtif2U/edit#gid=2079127356

Jour 1  : matchs de poules

France 100* – 50 Turquie

Les bleus commencent plutôt bien leur premier match du tournoi, menant 40 à 0 à la 5ème minute de jeu. Cependant leur performance baisse par la suite, tant en attaque qu’en défense, comme le déplore le manager Emmanuel Halter pendant le match et au débriefing. La France ne marque que trois buts supplémentaires et en encaisse cinq, passant à 70 – 50 lors de l’entrée en jeu des attrapeurs et échouant à sortir de la « snitch range » (être en snitch range signifie que les deux équipes ont 30 points d’écart ou moins, rendant possible une victoire par capture du Vif d’Or). Heureusement, Boris Martin, l’attrapeur phare de la Team France, réussit à attraper rapidement le Vif d’Or.

Cri de guerre des bleus avant le match France - Turquie
Cri de guerre des bleus avant le match France – Turquie (Crédits photos: FQF)

France 20 – 80* Royaume-Uni

La Grande-Bretagne mène dès le début du match et continue à marquer jusqu’à arriver à un score de 50 à 10 en leur faveur. À la suite de quoi, malgré des changements de joueurs niveau batteurs français pour essayer de reprendre l’avantage, les bleus ne réussiront à marquer qu’un but supplémentaire, tandis que les britanniques ne feront que jouer la montre, jusqu’à récolter un carton bleu et un changement de possession du souafle. Le jeu du souafle devenant alors inexistant, permettant aux batteurs de se concentrer sur le Vif d’Or, qui sera attrapé par le Royaume-Uni malgré la défense de Boris.

France 140* – 130 Belgique

Ce match contre la Belgique fût certainement le plus serré que les français ont joué lors de cette première journée. Les Belges mènent 40 à 20 vers la dixième minute de jeu, avant que les Bleus ne remontent et égalisent 40 partout sur un but de Cédric Chillan. Le score repasse à 60 – 40 pour les Belges, puis la France encaisse deux buts supplémentaires suite à un carton jaune pour chacun de leurs batteurs. Les Français sont ainsi hors snitch range (90 à 50) quand le Vif d’Or arrive sur le terrain, mais réussissent à revenir à -20 points d’écart (90 à 70). L’attrapeuse côté français est alors Célie Josse-Chevrollier, qui est remplacée par Boris Martin pour faire face à Louis Lermytte, joueur de haut niveau issu des Dodos d’Anvers. Les Bleus font en sorte de maintenir l’écart du score, passant à 110 – 90 lors d’un premier catch de Boris, malheureusement invalide. La tension monte en même temps que le score, 130 à 110 en faveur des Belges, mais Boris réussit une seconde capture du Vif d’Or, validée celle-ci. Une fois encore, les français ont échoué à sortir de la snitch range.

Si près du but... Crédits photo : Ajantha Abey Quidditch Photography https://www.facebook.com/pg/ajanthaabeyquidditchphotography
Si près du but… Crédits photo : Ajantha Abey Quidditch Photography https://www.facebook.com/pg/ajanthaabeyquidditchphotography

France 150* – 50 Norvège

Le dernier match du samedi était très attendu  ; d’une part la Norvège n’est pas une équipe aisée à battre, et d’autre part la moitié de l’équipe de France est constituée de joueurs des Titans de Paris, battus à l’EQC quelques mois plus tôt par NTNUI Rumpeldunk, une équipe Norvégienne. C’est donc un match avec des airs de revanche qui commence un peu serré mais qui voit les français prendre les devants avec un score de 50 à 20 en leur faveur au moment du premier temps mort, à 10 minutes de temps de jeu. Les joueuses de la France prennent une bonne part dans la performance des bleus, avec des buts de Shadé Jaiyeola et Miki Stancic. C’est encore Boris Martin qui attrape le Vif d’Or, hors snitch range pour une fois.

Jour 2  : arbre éliminatoire

8ème de finale

France 290* – 10 Suède

L’équipe Suédoise était un peu la curiosité des European Games cette année, provenant d’un pays où le quidditch commence tout juste à se développer, et n’ayant pu apporter que sept joueurs (soit le minimum syndical). Les bleus ont su jouer ce match à sa juste valeur  : pas trop fort pour se préserver pour les matchs plus importants, et pas trop à la légère non plus «  Ils sont venus là pour jouer au quidditch, nous aussi  » (Denis Jourdan, coach de l’équipe de France).

Quart de finale

France 280* – 40 Italie

Les pronostics pour ce quart de finale voyaient plutôt s’affronter l’Espagne contre la France, mais l’Italie a un peu bousculé les attentes en remportant de justesse son huitième de finale face à l’Espagne. Il s’agissait cependant d’une Squadra affaiblie, privée de ses joueurs des équipes de Rome et de Turin. La France dominera globalement le match, cependant le Vif d’Or ne sera attrapé par Mourad Ghazi qu’après son deuxième handicap.

Brooms up du match France vs Italie. Crédits photo : Ajantha Abey Quidditch Photography https://www.facebook.com/pg/ajanthaabeyquidditchphotography
Brooms up du match France vs Italie. Crédits photo : Ajantha Abey Quidditch Photography https://www.facebook.com/pg/ajanthaabeyquidditchphotography

Demie-finale

France 80* – 50 Belgique

Cette deuxième rencontre avec nos voisins Belges fût encore plus serrée que celle du jour précédent, comme en atteste le score final. On a ainsi dû attendre la cinquième minute avant que les deux équipes ne marquent chacune leur premier but. La France a su opposer une défense solide face aux Gryffins mais se fait tout de même mener 40 à 20 au moment où les attrapeurs sont appelés à la table des scores. Mais durant les deux minutes suivantes, les bleus parviennent à attaquer suffisamment pour arriver à égalité. Les bleus doivent encore une fois la victoire à un fantastique catch quasi immédiat de Boris.

Finale

France 70 – 90* Royaume-Uni

Le public des European Games aura eu la satisfaction d’une finale équilibrée et pleine de suspense, avec notamment une remarquable performance des poursuiveuses françaises, qui ont marqué une bonne moitié des buts de l’équipe, et ont montré une belle défense. Atteignant 20 partout à la cinquième minute puis 40 à 30 à la dixième, les bleus ont réussi à être en tête du score (60 à 40) à l’arrivée des attrapeurs. Cependant, profitant de quelques instants seul à seul avec le Vif d’Or grâce à la complicité de ses batteurs, l’équipe britannique valide un catch après plus de vingt minutes de temps de jeu.

Les bleus rentrent ainsi avec une médaille d’argent autour du cou. Bien qu’elle visait un meilleur résultat, l’équipe de France n’a pas démérité cette année et le rendez-vous est déjà pris pour la Coupe du Monde l’année prochaine (qui a lieu tous les deux ans en alternance avec les European Games), dont le lieu et la date restent à déterminer.

Crédits photo : Ajantha Abey Quidditch Photography https://www.facebook.com/pg/ajanthaabeyquidditchphotography
Crédits photo : Ajantha Abey Quidditch Photography https://www.facebook.com/pg/ajanthaabeyquidditchphotography

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. Le Placard à Balais #2 : La France, l’Europe, le Monde - Blog dicodusport.fr

Leave a Reply