Récapitulatif simplifié des règles pour jouer au Quidditch

Le quidditch est le seul sport collectif obligatoirement mixte (avec un maximum de quatre personnes du même genre par équipe sur le terrain) qui se joue à 7 par équipe et qui se pratique avec quatre balles sur le terrain. Il n’y a pas de mi-temps mais des remplacements peuvent se faire à n’importe quel moment pendant le match, en nombre illimité.

Pour résumer, une équipe est composée de :

  • 3 poursuiveurs/poursuiveuses (qui jouent avec le souafle),
  • 2 batteurs/batteuses (qui jouent avec les cognards),
  • 1 gardien/gardienne (qui joue avec le souafle)
  • 1 attrapeur/ attrapeuse (qui doit attraper le vif-d‘Or/le « snitch » en anglais).

Le détail des différents postes

Les poursuiveurs/poursuiveuses (bandeau blanc)
Fonction: Marquer le maximum de buts avec le souafle dans l’un des 3 anneaux adverses (10 pts chacun) en évitant les cognards et en évitant de se faire plaquer par les adversaires.

Les batteurs/batteuses (bandeau noir)
Fonction: Toucher les adversaires (avec ou sans balle) le plus souvent possible en lançant le cognard.

A chaque fois qu’un joueur/une joueuse est touché-e par un cognard, il/elle doit impérativement lâcher la balle (s’il-elle l’a en sa possession), descendre de son balai (afin que tout le monde puisse voir qu’il/elle est hors jeu), et doit ensuite retourner toucher ses buts le plus rapidement possible avant de pouvoir reprendre le jeu.

Le gardien/la gardienne (bandeau vert)
Fonction: Protéger ses buts et mener le jeu de l’équipe. Le gardien/la gardienne peut sortir de sa zone (dans laquelle aucun cognard ne le/la met hors-jeu, et aucun-e joueur-se ne peut le/la plaquer) et aider ses coéquipier-e-s poursuiveurs/poursuiveuses en marquant des buts.

L’attrapeur/attrapeuse (bandeau jaune)
Les attrapeurs/attrapeuses arrivent sur le terrain à la 18ème minute et ont pour mission d’attraper le vif d’or. Il s’agit d’une balle attachée au short d’un-e arbitre neutre habillé-e en jaune (le Vif d’Or). Le but est de l’attraper avant l’équipe adverse (30 pts). Les attrapeurs/attrapeuses n’ont pas le droit d’agripper le Vif-d’Or par le bras ou les vêtements et ne peuvent pas le plaquer.

Seul-e le/la vif-d’or est autorisé-e à user de contacts physiques pour compliquer la tâche des attrapeurs/attrapeuses ! Dès que le/la vif-d’or est attrapé-e, le match est terminé.

Le porteur/ la porteuse du vif-d’or (tenue intégrale jaune – sans bandeau ni balai – il/elle porte une chaussette dans laquelle il y a une balle de tennis)
arbitre, son but est de contrer les attaques (pour capturer le vif d’or) des deux attrapeurs/attrapeuses afin de faire durer le match.

 

Pour faire un match

  • Le nombre de balles
    • 1 souafle pour les poursuiveurs/poursuiveuses,
    • 3 cognards pour les batteurs/batteuses,
    • 1 vif d’or (chaussette contenant une balle de tennis) pour le/la vif-d’or.

  • Le départ, ou brooms up
    Les joueurs et joueuses sont alignés sur la ligne de départ, située à 3 mètres des buts de son équipe. Les balles sont positionnées au milieu du terrain : le souafle et un cognard à 1m de chaque côté du point central, les cognards restants à 7m. L’arbitre vérifie que tout le monde est prêt en s’adressant d’abord aux arbitres, puis à chaque équipe. Il/elle dit ensuite balai à terre, ce qui signifie que l’on doit se positionner à côté de son balai, genou à terre. Puis « prêt » (on doit conserver une main sur la balai mais on peut lever les deux genoux) et enfin « brooms up » qui signifie le début de la rencontre.

 

  • Un match n’a pas de durée limite préétablie, il se termine seulement lorsqu’un attrapeur/une attrapeuse arrive à récupérer le vif d’or (30 pts supplémentaires).
    La majorité des matchs se terminent au bout de 25-30 minutes de jeu, mais parfois un match peut se terminer dès que les attrapeurs/attrapeuses rentrent sur le terrain, soit au bout de 18 minutes (ce qui est frustrant). Tout dépendra des compétences physiques des attrapeurs/attrapeuses et du vif-d’or. Plus ils/elles seront athlétiques, plus le match sera long !

 

  • La capture du vif d’or ne garantit pas la victoire de l’équipe.
    Une fois le vif d’or capturé, on ajoute les 30pts de capture à l’équipe, ce qui détermine le résultat final à partir duquel on peut déclarer la fin du match (s’il y a égalité, il existe des prolongations).
    C’est donc au protecteur/à la protectrice du vif d’or de faire durer le match et aux attrapeurs/attrapeuses de jouer intelligemment, c’est-à-dire, se tenir au courant du score actuel, ne pas se précipiter, et faire en sorte qu’attraper le vif-d’or fasse réellement gagner son équipe. Tâche délicate, car cela peut se jouer à 10 points d’écart.

 

  • Tout au long du match les joueurs et joueuses ont obligation de garder un balai ou assimilé (bâton, crosse de Hockey etc.) en position, c’est-à-dire, entre les jambes. Peu importe s’il est tenu d’une main ou non, le principal est qu’il ne doit absolument pas tomber par terre ou quitter sa position (entre les jambes) sous peine de devenir hors-jeu.

 

Matchs officiels – le nombre d’arbitres

  • 1 arbitre central-e ;
  • 3 arbitres assistant-es (minimum 2 pour qu’il y en ait 1 de chaque côté du terrain, qui indiquent quand un joueur/une joueuse est touché-e par le cognard) ;
  • 1 arbitre du Vif d’Or (pour vérifier que le vif d’or a bien été bien récupéré dans les règles) ;
  • 2 arbitres des buts (1 de chaque côté du terrain) ;
  • 1 arbitre qui tient le temps ;
  • 1 arbitre qui tient le score.

 

Pour aller plus loin

Si vous êtes déjà bien familier/ère des règles du quidditch, vous pouvez approfondir vos connaissances en les lisant en détails dans le livre de règles bénévolement traduit en français disponible ici

 

Merci à l’International Quidditch Association pour les illustrations.

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. J'ai joué au Quidditch avec des moldus strasbourgeois | Pokaa

Leave a Reply